FESTIV'ART PHOTO

le festival des auteurs photographes et des oeuvres photographiques

Régine HEINTZ (Fulleren)

Comment as-tu commencé la photographie, et pourquoi la continues-tu ?

J’ai reçu à l’âge de 13 ans mon premier appareil photo. Mais c’est en rejoignant un club photo une dizaine d’années plus tard que ma passion pour la photo s’est renforcée.
J’observe plus attentivement les choses lorsque j’ai l’appareil photo en main, j’ai l’impression que ma vision du monde qui m’entoure se développe. Comme je le dis sur mon site Internet, le monde est riche en surprises et plein de poésie… Avec la photo, j’ai envie de partager le regard que je pose sur ce monde et que je perçois avec un brin d’émerveillement.

Couleur, noir et blanc, argentique, numérique ? Pourquoi ces choix ?

Après avoir fait de la photo argentique couleur et noir et blanc, je suis maintenant 100% numérique. J’ai depuis longtemps eu envie de maîtriser toute la chaîne graphique, de la prise de vue au tirage final. Les contraintes ne sont pas les mêmes en argentique et en numérique : au lieu de passer du temps enfermée dans un laboratoire en respirant les effluves de révélateur et de fixateur, je passe maintenant du temps devant mon écran d’ordinateur. Mais c’est tout de même les moments de prise de vue qui me plaisent le plus. Selon les périodes et les sujets, j’alterne la couleur et le noir et blanc.

Est-ce que c’est ce qu’on va retrouver dans ton exposition ?

Je proposerai une série de photo de nature en couleur, très « végétale », avec certains plans larges et d’autres très rapprochés où je joue sur la profondeur de champ et les zones de netteté et de flou. J’ai essayé de retranscrire cette poésie que j’évoquais tout à l’heure.

Y a-t-il un style photographique qui t’attire et auquel tu n’as pas encore touché ?

J’ai tenté tout récemment des photos en pose longue (avec filtre gris), même si je ne sais pas si on peut vraiment parler de « style » dans ce cas-là mais plutôt de technique.

Pour certains la chanson française, c’est Brassens, Brel… Et ton style photo de prédilection, pour toi c’est QUI ?

J’apprécie de nombreux photographes, qui ont des styles très différents. Je citerais par exemple Henri Cartier-Bresson pour la photo de rue en noir et blanc et son fameux « instant décisif », Vincent Munier pour la photo de nature./p>

Le site Internet de Régine HEINTZ

interview_RH

naturepaysagesRegine Heintz

Raphael ZERR • 26 avril 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *