FESTIV'ART PHOTO

le festival des auteurs photographes et des oeuvres photographiques

Michel BURTON (Montbéliard)

Comment as-tu commencé la photographie, et pourquoi la continues-tu ?

J’ai débuté la photographie à l’âge de 8 ans avec un petit Kodak Instamatic au zoo d’Anvers en Belgique.
La passion de la photo est entrée en moi et je me suis lancé dans la photo animalière j’ai pratiqué avec du matériel argentique pendant près de 35 ans à travers toute l’Europe.
Lors de mon passage au numérique j’ai décidé de changer mon univers photographique en me lançant dans la chasse aux friches, principalement industrielles.E n effet,avec une mère née à Liège cette ville sidérurgique est un peu le Graal pour moi.
Quand on a une passion, difficile de s’en lasser. L’univers photographique est inépuisable.

Couleur, noir et blanc, argentique, numérique ? Pourquoi ces choix ?

Je fais aussi bien de la couleur que du noir et blanc et suis passé au numérique.
En effet, j’ai arrêté la pratique de la photo animalière pour faire des images dans des lieux en friche où le numérique est bien plus pratique. Le fait de pouvoir voir l’image dès la prise de vue en numérique permet de minimiser les risques d’une mauvaise exposition. Dans les zones en friches, les forts contrastes sont monnaie courante.
Mais je ne m’interdis pas, un jour, de me racheter un moyen format argentique.

Est-ce que c’est ce qu’on va retrouver dans ton exposition ?

Oui on va retrouver dans mon expo des images de friches industrielles.

Y a-t-il un style photographique qui t’attire et auquel tu n’as pas encore touché ?

Je trouve la macro photographie un monde étrange. J’aime beaucoup.
Il y a aussi la street photographie que je pratique que très occasionnellement malheureusement.

Pour certains la chanson française, c’est Brassens, Brel… Et ton style photo de prédilection, pour toi c’est QUI ?

J’aime beaucoup Henri Cartier Bresson pour sa période dorée de la street photo et Ansel Adams pour ces magnifiques paysages desquels se dégagent une puissance incroyable.

Le site Internet de Michel BURTON

interview_MB

Michel BurtonMontbeliardurbex

Raphael ZERR • 27 avril 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *