FESTIV'ART PHOTO

le festival des auteurs photographes et des oeuvres photographiques

Gérard FONTAINE (Offemont)

Comment as-tu commencé la photographie, et pourquoi la continues-tu ?

Mon parcours : d’abord l’argentique, noir et blanc et couleur, puis la peinture, huile et acrylique, enfin la photographie numérique.
Mon intérêt pour la photo débute à l’adolescence avec le club photo de mon lycée. À l’époque, je préfère le noir et blanc, plus abordable, que je développe moi-même dans un petit labo du sous-sol familial. C’est en découvrant le numérique que j’ai repris goût à la photographie.
La photographie me permet de voir différemment et de donner à voir autre chose. C’est ce qui me motive.

Couleur, noir et blanc, argentique, numérique ? Pourquoi ces choix ?

J’aime toujours le noir et blanc et aussi les virages pour certains sujets. Mais je fais surtout des photos nature qui sont dans la majorité des cas traitées en couleur. Je n’utilise plus que le numérique que je trouve plus ludique, plus pratique et qui m’offre davantage de possibilités dans ce que je souhaite faire.

Est-ce que c’est ce qu’on va retrouver dans ton exposition ?

Qu’importe le moyen et qu’importe le support, ce qui m’a toujours intéressé, ce que j’ai envie de capturer ce sont les lignes, les formes, les matières, les textures, les substances, les couleurs et leurs nuances.
C’est un monde concret dont je désire m’imprégner, non pas pour le restituer tel quel. Il faut que ce réel s’ouvre sur l’imaginaire, donne des portes à pousser, à ouvrir.
Mon exposition sur l’Étrange Estran en est la parfaite illustration. L’estran offre tout un éventail de nuances, un catalogue de matières. Matière à rêver !

Y a-t-il un style photographique qui t’attire et auquel tu n’as pas encore touché ?

Je n’ai jamais fait vraiment de studio. L’architecture des corps à la façon de Louis Blanc ou de Philippe Haumesser pourrait bien me tenter.

Pour certains la chanson française, c’est Brassens, Brel… Et ton style photo de prédilection, pour toi c’est QUI ?

Comme je l’ai déjà dit, j’aime la photo nature, non pas dans un but documentaire mais dans une démarche plus esthétique, plus onirique. À l’instar de Vincent Munier, Sandra Bartocha ou Shihya Kowatari. Mais il y a aussi des peintres qui stimulent ma vision, certains impressionnistes, Sisley, Turner…

Le site Internet de Gérard FONTAINE

interview_GF

Gerard Fontaineinterviewoffemont

Raphael ZERR • 28 avril 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *