FESTIV'ART PHOTO 2015, 2016, 2017, 2019…

le festival des auteurs photographes et des oeuvres photographiques qui reverra le jour… un jour.

Interview Clément VERDET (Aix-en-Provence)

Depuis combien de temps fais-tu de la photographie et comment la pratiques-tu ?

J’ai le souvenir de ma première photo travaillée quand je faisais une randonnée en famille. J’étais alors jeune adolescent, probablement autour de 12 ans. Cependant je me suis réellement lancé dans une démarche orientée photo, à savoir sortir pour prendre des photos et non prendre des photos en sortant, beaucoup plus tard, vers 2007, avec en ligne de mire un voyage photo en Islande. Je pense que ça a été une réussite, à vous d’en juger avec quelques photos de ce voyage exposées ici.
Aujourd’hui la photo est un excellent élément de motivation pour partir à la découverte de mon propre pays, la Provence, dans toutes les conditions. Là je dois dire que le travail est toujours en cours, je défriche depuis 4 ans une région exceptionnellement riche, à la recherche des sentiments qu’elle m’inspire.

As-tu déjà exposé tes images avant le Festiv’Art Photo ?

Non, le Festiv’Art Photo représente ma première exposition. J’ai d’ailleurs demandé à Raphaël de me compter dans les exposants pour me forcer à enfin tirer mes photos sur papier, ce pour quoi elles sont faites.
Maintenant que j’ai mis le pied à l’étrier, les retours du public me pousseront peut-être à renouveler l’expérience !

Que ressens-tu au fait de participer à la première édition d’un nouveau festival ?

Ça fait beaucoup de premières… J’espère que cela deviendra un vrai succès, comme ça je pourrai mettre dans mon CV : j’y étais ! 😉
Plus sérieusement, pour avoir déjà organisé des événements dans le cadre d’activités bénévoles, je ne peux que saluer le travail réalisé. Si le Festiv’Art Photo est un succès, je souhaite bonne route à Raphaël pour les suivants !

En tant qu’exposant, quelles sont tes attentes de ces 3 jours d’expositions ?

Mon attente est simple : découvrir les réactions du public face à mes images, pour savoir si les émotions que j’ai tâché de capturer en image sont transmises à ceux qui les regardent sans savoir comment elles ont été prises. Si une seule de mes images touche une personne, alors ce sera déjà une belle petite victoire.

Et pour finir, peux-tu brièvement nous présenter la série que tu exposeras ?

Ma série s’articule autour de deux sujets.
Le premier est un aperçu – je n’ose pas qualifier cela autrement – de ce que je m’attelle à construire sur la Provence. Cela ne représente que trop peu d’images à mon goût mais il faut un début à tout, alors le voici.
Le deuxième est celui pour lequel j’ai été le plus prolifique, à savoir l’Islande et mon voyage de 2010. J’y suis retourné en 2013 mais je n’en ai à ce jour sorti qu’une seule image exposée aujourd’hui.
À l’heure où je réponds à ces questions je ne sais pas encore si j’aurai choisi une ou deux autres de mes images pour les exposer.

Campement à l'aube

Clément Verdetinterview

Raphael ZERR • 25 avril 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.