FESTIV'ART PHOTO 2015, 2016, 2017, 2019…

le festival des auteurs photographes et des oeuvres photographiques qui reverra le jour… un jour.

Interview Philippe ISABEY (Vesoul)

Depuis combien de temps fais-tu de la photographie et comment la pratiques-tu ?

Je pratique la photo depuis a peu près 8 ans . Tout d’abord de manière absolument amusante et sans arrière pensée et puis avec le temps l’envie de faire mieux , de composer avec l’environnement , je m’y suis mis de manière plus « sérieuse » . Je me passionne surtout pour les paysages « ordinaires » , qu’ils soient infiniment grands ou miniatures . L’important étant de dégager l’essentiel , de l’émotion au travers de chacun d’eux par le biais d’une vision personnelle .

As-tu déjà exposé tes images avant le Festiv’Art Photo ?

J’ai déjà eu l’honneur de faire quelques festivals , que ce soit avec mon collectif  » les tontons shooters » ou à titre « personnel » . Ainsi j’ai pu présenter mes images aux « recontres photos de gueugnon » , à arbouans , à « l’Art dans la rue » de luxeuil à deux reprises et plus récemment aux « Confrontations de Gex » . J’aurai également la joie d’exposer à Vourles près de Lyon en octobre prochain .

Que ressens-tu au fait de participer à la première édition d’un nouveau festival ?

C’est toujours une immense joie d’être sélectionné pour un festival et en même temps une grande fierté !!

En tant qu’exposant, quelles sont tes attentes de ces 3 jours d’expositions ?

Comme lors de chaque rencontre , on espère échanger humainement et photographiquement, confronter des points de vues , élargir ses horizons grâce aux autres , et ressortir grandi de l’événement qui je n’en doute pas sera riche en émotions … et en rigolade aussi 🙂 !!

Et pour finir, peux-tu brièvement nous présenter la série que tu exposeras ?

Ma série s’intitule « Empreintes  » . Il s’agit d’une suite d’images qui ne sont pas à proprement parlé des « macros  » mais plutôt des paysages miniatures qui à travers d’une forme , d’une ombre, d’un halo lumineux ou encore d’une couleur, sont venu marqué mon esprit et ont ainsi « empreintés » mon existence au propre comme au figuré.

P-Isabey-photo-interview

interviewPhilippe Isabeytontons shooters

Raphael ZERR • 3 mai 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.