FESTIV'ART PHOTO

le festival des auteurs photographes et des oeuvres photographiques

David GAULTIER (Hyères)

Comment as-tu commencé la photographie, et pourquoi la continues-tu ?

J’ai commencé la photographie assez bêtement en fait, tous les matins en allant travailler je faisais beaucoup de route et traversais la Sologne. Chaque jour ou presque je voyais le long de la route des animaux et un jour, l’idée d’essayer de les prendre en photo est arrivée pour les montrer à mes proches. J’ai donc pris le petit compact que je possédais à l’époque et dès le lendemain un beau chevreuil était présent au bord de la route. Je me suis arrêté et ai ouvert la fenêtre de la voiture pour le photographier…
Le temps de déclenchement de mon petit compact de l’époque devait avoisiner les 3-4 secondes, donc le temps que la photo soit prise, le chevreuil était déjà bien loin et j’ai fait une superbe photo d’un fossé !
Le soir même je me suis renseigné sur internet pour savoir si il existait des appareils photos numériques prenant des photos instantanément sans temps de latence et j’ai découvert les reflex.
Quelques temps après j’étais équipé d’un canon 350D avec un Sigma 70-200, je décidais alors de me promener dans la foret juste derrière chez moi et ma première sortie fut magnifique, avec la rencontre d’un chevreuil et de ma première photo animalière. Le virus était attrapé et depuis ne m’a plus quitté.
De fil en aiguille je suis venu à découvrir d’autres aspects de la photo nature dont la macro, sujet de cette exposition.

Couleur, noir et blanc, argentique, numérique ? Pourquoi ces choix ?

Mes images sont essentiellement prise en couleur et en numérique.
La couleurs car les nuances, selon la lumière, l’environnement, ou bien même l’ambiance du moment, sont une source d’inspiration inépuisable pour moi.
Le numérique car j’ai commencé la photographie sur le tard et avec cette technologie. Un gros avantage étant de voir en direct ses images et éventuellement de peaufiner ses réglages sur le terrain.

Est-ce que c’est ce qu’on va retrouver dans ton exposition ?

Oui, des images en couleur avec des ambiances et des sujets différents.

Y a-t-il un style photographique qui t’attire et auquel tu n’as pas encore touché ?

Je ne pense pas avoir un style photographique qui m’attire et que je n’ai pas touché, sans avoir une attirance particulière pour le sujet, peut-être un jour tenter de photographier des modèles pour explorer ce style et en découvrir les difficultés (techniques notamment).

Pour certains la chanson française, c’est Brassens, Brel… Et ton style photo de prédilection, pour toi c’est QUI ?

Difficile de donner des noms de photographes dont j’admire le travail, ils sont nombreux et surtout difficile de parler de style de photo de prédilection car je suis un touche à tout en terme de photo nature (macro insectes, animalier, paysages, voie lactée, orchidées sauvages…) et dans chaque catégorie il y a des photographes (souvent amateurs tout comme moi) qui sont très talentueux.
Les citer, ce serait en oublier, alors je m’abstiendrai.

Le site Internet de David GAULTIER

interview_DG

David Gaultierhyeresinterviewmacro

Raphael ZERR • 21 avril 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.